Cryptage sécurisé de documents : Gestion numérique des droits pour les documents gérés dans SAP DMS

par Dr. Uwe Wächter

GEA Westfalia Separator Group GmbH, fournisseur de systèmes pour l’industrie de la transformation alimentaire s’est fixé l’objectif de protéger tous ses documents sensibles de leur archivage jusqu’à la consultation par un partenaire externe.  C’est pour cette raison que s’est imposée l’idée de l’utilisation d’un système de gestion numérique des droits de l’entreprise (Enterprise-Digital-Rights-Management-System, eDRM) . La réalisation du projet a été confiée à SEAL Systems. Nous vous expliquons dans cet article la manière dont le projet s’est déroulé.

Le groupe GEA est une société multinationale avec de nombreux sites dans différents pays du monde. Pour la bonne réalisation de ses processus opérationnels, la société est amenée à  échanger un grand volume de documents à destination de ses clients et fournisseurs. Tous ces documents sont gérés ueberwachung2avec la gestion documentaire SAP DMS. Toutefois, lorsqu’un document est envoyé à un prestataire externe, sa protection et sa sécurité d’accès ne peuvent être garanties par la gestion des droits de SAP. Pour atteindre une telle protection de bout en bout, le GEA Group a souhaité mené un projet autour de la « gestion numérique des droits d’accès ». L’objectif est que tous les documents issus du SAP DMS soient protégés de bout en bout, de l’archivage jusqu’à sa consultation par le partenaire externe. Dans ce contexte, les failles de sécurité liées à un échange externe de documents gérés dans SAP DMS doivent être comblées.

Le système d’Enterprise-Digital-Rights-Management protège vos données d’entreprise

schluesselUn système d’Enterprise-Digital-Rights-Management (eDRM) développé par Adobe est la solution adaptée à ces exigences. Par Enterprise-Digital-Rights-Management, il faut comprendre la protection des données d’entreprise. Il peut s’agir de données financières, mais également d’un grand nombre de documents qui contiennent le savoir-faire de l’entreprise : plans techniques, spécifications, offres, etc. Avec un système eDRM, les entreprises s’assurent que les données confidentielles ne tombent pas dans de mauvaises mains. Les mécanismes permettent également de protéger des informations importantes à l’intérieur comme à l’extérieur du pare-feu et sur les appareils mobiles. L’architecture eDRM garantit ainsi la protection des documents de bout en bout, et ce, peu importe si l’utilisateur travaille en ligne ou hors ligne.

Pour pouvoir préparer les fonctionnalités DRM pour tous les processus d’entreprise, nos experts ont reçu la mission de recenser tous les modules logiciels nécessaires et d’intégrer les systèmes et processus. Nous avons une expertise reconnue dans la connexion de systèmes externes à SAP DMS et nous proposons également de solutions permettant d’optimiser les processus opérationnels d’entreprise. Pour répondre aux exigences du projet, nous avons intégré la solution Adobe-Live-Cycle-Rights-Management dans SAP au travers de notre technologie Digital Process Factory (DPF).

Intégration SAP et DRM

La technologie Digital Process Factory sert de passerelle intelligente entre l’univers SAP et le serveur DRM. tout échange de document géré dans SAP peut ainsi être protégé.  Un « Userexit » SAP contrôle automatiquement si un document SAP est éligible à l’encodage DRM, afin de scinder les documents en fonction de leur niveau de protection à apporter.

L’équipe projet de GEA Westfalia Separator a défini les règles et paramètres d’utilisation de la gestion numérique des droits. Ceux-ci regroupent, par exemple les groupes sicherheit2d’utilisateurs. Une table SAP définit les types de documents qui doivent relever de l’encodage DRM et ceux qui ne nécessitent aucune protection DRM. Les informations consignées dans SAP sont établies et transmises au système DPF, afin que celui-ci ajoute le niveau d’encodage DRM requis. Le recueil de règles DRM est ensuite déplacé sur le serveur eDRM. Les groupes d’utilisateurs projet disposant de droits d’accès sont gérés dans la base LDAP, afin de réduire les efforts dans la déclaration des droits.

Résultat

Pour tous les modes de diffusion de documents gérés par SAP sont contrôlés, le système global contrôle automatiquement la « pertinence DRM » de ceux-ci. S’il s’agit d’un type de document à encoder, le système DPF transfère alors automatiquement le document au serveur DRM afin que ce document soit encodé en fonction de la directive DRM adéquate (« lecture seule », par exemple). Le document protégé par le système DRM est ensuite diffusé vers le partenaire externe préalablement sélectionné dans SAP.

gluehbirneBilan :

Le système garantit une protection de bout en bout du savoir-faire pour les documents projets sensibles. Tous les documents envoyés à des partenaires externes sous une forme numérique sont maintenant encodés au travers du système DRM. Le projet a pu être mis en place en respectant les délais.

Vous pouvez consulter davantage d’informations sur la gestion numérique des droits en cliquant sur ce lien.

 


La technologie Digital Process Factory de SEAL Systems

La technologie Digital Process Factory est un environnement de développement permettant de constituer des workflows de traitements de données et documents. Elle permet également de facilement définir des unités de travail spécifiques clients qui sont ensuite intégrées dans un workflow de traitement complet.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires *

* = champ requis

  • Catégories du Blog

  • Prochains Évenements

    1. SAP for Utilities

      10. septembre 2017 um 08:00 - 14. septembre 2017 um 17:00
    2. PLM World Intermountain Regional User Group

      21. septembre 2017
    3. TechEd

      25. septembre 2017 - 29. septembre 2017
    4. DSAG Congress 2017

      26. septembre 2017 - 28. septembre 2017
    5. PLM World Cincinnatti Regional User Group

      26. septembre 2017